Choix et pose des revêtements

Qu’il soit d’extérieur, de plancher, de plafond ou mural, plusieurs matériaux et finitions peuvent être considérés dépendant de l’effet souhaité. Dans notre cas, le bois était un incontournable considérant l’esprit et l’époque de la maison originale.

Des planchers en cèdres rouges et des extérieurs en pruche

Le cèdre rouge entre autres. Trois bonnes semaines auront été nécessaires pour remettre les planches en état.

Planage, sablage, coupe, protection des planches… Mais l’effet que nous souhaitions y est!

Dans la salle de bain des maîtres, nous avons sablé le bois à la main pour conserver l’arrondi des planches tandis qu’au sous-sol, nous les avons recoupées pour une allure bien différente qui rappelle la finition des sous-sols des années 70’.

Nous souhaitions conserver un revêtement extérieur en bois pour le côté organique et chaleureux et l’option la plus accessible et attrayante a été la pruche. C’est également de cette essence que nous avons recouvert le plafond du garage ainsi que celui de la marquise à l’intérieur comme à l’extérieur.

Le chêne blanc quarter cut

Quant au plancher, nous avons toujours eu un faible pour la teinte cendrée du chêne blanc qui est une essence magnifique, mais son prix élevé peut rebuter. Surtout une coupe particulière communément appelée le « rift & quarter » ou le « quarter cut » qui n’utilise qu’une seule partie de l’arbre dans une coupe précise qui donne une allure très douce au grain, encore une fois, il faut ajuster le budget en conséquence pour ce type de coupe. Une fois l’essence choisie, est-ce qu’on choisit le bois franc ou l’ingénierie, quelle largeur, quelle finition…

Le bois francs doit être maintenu dans un environnement sain

Le bois franc est certainement un incontournable, mais l’ingénierie a certains avantages non négligeables, telle la stabilité du matériau au fil du temps. Patrick, entrepreneur général avisé a installé un humidificateur intégré au système de chauffage pour assurer un taux d’humidité idéal pour conserver les planches en bon état et les empêcher de trop se gorger d’humidité ou de se dessécher ce qui a comme résultat un plancher qui craque ou qui s’ouvre après quelque temps.

Les extérieurs

En guise de finition murale pour le garage, nous avons cherché un matériau robuste que les coups, accros ou brèches ne feraient qu’enjoliver au fil des années. La tôle nous est apparu être le matériau tout indiqué. Les spécialistes de chez BMR sont venus calculer avec exactitude les morceaux nécessaires à notre réalisation en minimisant les pertes. Vous pourrez voir les clichés dans l’album final.