Isolation

Une des étapes primordiales à laquelle on doit absolument penser dans le processus de l’isolation, est de sceller chacun des endroits qui pourraient être propice à l’infiltration d’air. (Prendre note que lorsqu’une maison est très hermétique, il faut absolument prévoir une façon de faire circuler l’air, lire Ventilation & Climatisation.

Un joint acoustique est installé entre chacun des montants de bois utilisés, que ce soit sur les lisses ou sur les structures verticales.

Un pare-vapeur est par la suite appliquée par-dessus pour sceller. Il faut également faire le tour des portes, des fenêtres et dans notre cas, de la fondation à l’intérieur avec une mousse d’uréthane tout en s’assurant de couper le pont thermique pour s’assurer que l’hiver venu, les orteils resteront bien au chaud près des fenêtres.

Ensuite, un pare-vapeur est installé sur toute la surface du plafond pour permettre l’isolation à la cellulose pulvérisée. La cellulose est un choix écologique et peu coûteux . Notez bien qu’un pare-air (extérieur) doit être également installé pour une efficacité maximale.
Nous avons choisi d’isoler le sous-sol avec de l’uréthane giclée. Un processus qui doit également être effectué par des professionnels. Nous avons eu recours au service de Isolation Majeau & frère  qui offre un service professionnel, courtois et de qualité.

Patrick Asselin, entrepreneur général en construction  a isolé tous les murs extérieurs et quelques murs intérieurs (grande capacité insonorisante) avec de la Roxul  un matériaux naturel, écologique et stable au fil du temps. Un pare-vapeur est ensuite installé sur le dessus pour bien sceller le tout.
En ce qui concerne la fenestration, une attention particulière doit y être apporté. Membrane, uréthane, moulure de finition d’aluminium… Habituellement votre compagnie de fenestration s’occupe de cette étape.

Assurez-vous que l’isolation et l’imperméabilisation de votre fenestration est faite conformément aux normes.